« L’enfant au centre » est écrit sur l’enseigne du cabinet du récipiendaire du prix Guido Fanconi 2017. Sepp Holtz a œuvré en tant que maître de stage dans les hôpitaux et en cabinet et n’a, durant toutes ces années, jamais perdu de vue ce Credo. Ce dernier est central pour notre perception en tant que pédiatres. Mais comment nous percevons-nous en tant que médecins portant le titre spécialiste en pédiatrie? Dans un groupe de travail commun de KIS et de la SSP nous avons, durant les deux dernières années, « donné naissance » à un profil professionnel.

Le texte du profil professionnel du pédiatre, adopté par les comités directeurs de la SSP et de KIS, peut – et doit – être discutée en ce qui concerne sa formulation. Outre les questions des tournures de phrases, y sont précisés une définition et une image du pédiatre en clinique et en cabinet, qui constituent la base d’une formation post graduée solide, complète, modulable et passionnante.

L’un des buts est de faire connaître et donner de la visibilité à la spécialité afin d’accroitre son attractivité et ainsi assurer la relève nécessaire en cabinet ou dans les cliniques. La communication de notre importance en tant que pédiatres praticiens et pédiatres généralistes dans les hôpitaux aux forces politiques locales et régionales est tout aussi importante.

Les propositions critiques font partie d’un projet de ce genre. « Ni innovant ni conservateur », diront certains « y’a qu’à, faut qu’on » grincheux. « Un profil flou du pédiatre » assureront certains collègues expérimentés en cabinet avec des conceptions préconçues. « Trop de concessions aux pédiatres en cabinet » penseront certains professeurs d’université ». Les pragmatiques – ainsi que les membres du groupe de travail – en concluront que « finalement c’est un bon compromis helvétique ».

Peut-être pas un développement considérable, mais une conviction, avec le rappel nécessaire des valeurs essentielles : Un enfant, un être humain, une personne doit rester un être humain dans sa globalité ; il ne doit pas être réduit à sa maladie et il est infiniment plus que la somme de ses organes.
Dans un système de santé en mutation, nos valeurs indépendantes face à la politique doivent impérativement être affirmées. C’est pourquoi un profil professionnel est indispensable. Il nous permet de redéfinir les bases de la pédiatrie, de souligner son sens face aux politiciens de la santé afin de préciser notre rôle central en tant que médecins de premier recours tout en étant spécialistes dans tous les aspects de la pédiatrie et médecine des adolescents, même au-delà de la santé publique. Ainsi nous rendons notre profession fascinante et motivante pour les générations futures.

Lors de toutes ces considérations « l’enfant reste au centre ». L’amour de l’être humain et la disponibilité d’écoute doivent être conservés. Cela ne doit pas changer. Nous en sommes responsables.

> Cliquez ici pour le profil professionnel pédiatre en cabinet et à l’hôpital

> Cliquez ici pour la version abrégéé profil professionnel

> Profilo professionale pediatra

> Versione abbreviata profilo professionale pediatra

Les membres de la SSP vont recevoir un exemplaire de la brochure avec Paediatrica 1/2019. D’autres exemplaires peuvent être commandés auprès du secrétariat: secretariat@swiss-paediatrics.org